Archives du mot-clé World café

Présentation à la JIQ 2009

Sentier du Mont Hibou, Stoneham, en rando pour préparer ma conférence!

Aujourd’hui, dans le cadre de la Journée de l’informatique 2009, j’étais invité à participer à une table ronde le matin et à prononcer une conférence en après-midi. 1600 participants et une grosse organisation. Un design d’événement très traditionnel malgré certains artifices modernes. J’y étais à titre d’«expert».

Pour moi qui suis beaucoup plus à l’aise dans le rôle de facilitateur, c’était une drôle d’expérience. Dans les événements que je conçois et que j’anime, je cherche à activer l’intelligence des groupes. À mettre cette intelligence collective à profit pour répondre à des questions qui méritent que l’on s’y attarde. Et surtout, j’essaie de ne pas trop laisser de tribune aux experts pour plutôt permettre à tous les gens qui sont présents de s’exprimer, d’échanger et de voir ensemble le futur qu’ils souhaitent créer. Aujourd’hui, j’ai vu des experts — j’en étais un — prendre toute la place et des participants écouter sagement — ou vaguement.

Je pense que la plupart des gens présents ont apprécié leur journée. Mais j’en repars avec le sentiment que l’on aurait pu inviter les 1600 personnes présentes à aller beaucoup plus loin. Voici les questions qui me trottent dans la tête: Quelles sont les questions qui animent ces gens? Qu’est-ce que l’on pourrait faire naître lors d’un tel événement et qui aurait le potentiel de faire toute la différence dans leur domaine d’intérêt? Qu’est-ce que 1600 acteurs du milieu informatique de la région de Québec pourraient, ensemble, réaliser de plus grand en une journée?

Pour ce qui est de mon atelier de l’après-midi, j’espère que les quelque 400 personnes présentes ont apprécié. Personnellement, le moment que j’ai préféré est quand j’ai invité les participants à se tourner vers quelqu’un qu’ils ne connaissaient pas et de faire connaissance puis de partager une belle expérience de collaboration. C’était superbe de voir 400 personnes qui s’étaient retenues de parler pendant 5 heures se lancer immédiatement dans de belles conversations. J’ai senti une grande vague d’énergie! Et ils ne voulaient plus s’arrêter!

À la fin de ma conférence, une drôle d’idée m’est venue en tête: «veux-tu ben me dire qu’est-ce que tu as fait là? Obliger 400 personnes à t’écouter pendant 45 minutes… tu leur as volé leur temps… t’aurais été bien mieux de les laisser parler de ce qui les intéresse vraiment!» J’ai alors repris le micro pour expliquer que j’ai plus l’habitude, en tant que facilitateur, d’être «totalement présent et presque invisible» et que là, d’avoir été tant visible me faisait me sentir un peu mal. Je me suis ensuite excusé d’avoir parlé si longtemps (tout de même 15 minutes de moins que ce à quoi j’avais droit!) et j’ai émis le souhait qu’ils avaient au moins un peu apprécié. Héhé! Ça me fait un peu rire après coup, mais c’était sincère!

Voilà! Je ne sais pas si je vais encore accepter de faire des conférences «à la traditionnelle». J’ai tellement plus de plaisir à animer des groupes et à laisser leur plein potentiel s’exprimer. Je vais laisser décanter un peu celle-là et on verra.

Voici mes diapos, mais si vous n’y étiez pas, ça risque d’être assez peu explicite. Très peu de mots, surtout des photos. Quelques références suivent le diaporama. Merci aux gens de la JIQ de m’avoir invité et, surtout, merci aux gens qui ont participé à l’événement.

Références

Puisque ma présentation ne parle pas beaucoup d’elle-même, en voici deux autres que j’avais fait en fonction d’une plus large diffusion sur le web et qui sont en lien avec ce dont j’ai parlé:

Quelques livres qui constituent pour moi des références très utiles.

51vDa5-vIYL._SL500_PIsitb-sticker-arrow-big,TopRight,35,-73_OU15_SS75_Facilitator’s Guide to Participatory Decision-Making (Sam Kaner)

Le meilleur livre pour s’initier rapidement à de nouveaux trucs d’animation. La base de la facilitation s’y trouve. Pour commencer à faire les choses différemment en matière d’animation, c’est le premier pas.

416G7vRDg2L._SL500_PIsitb-sticker-arrow-big,TopRight,35,-73_OU15_SS75_Presence: Human Purpose and the Field of the Future (Peter M. Senge, C. Otto Scharmer, Joseph Jaworski, Betty Sue Flowers)

Dès les premières pages, je savais que je trouverais dans ce livre l’inspiration pour faire un bon bout de chemin. Trois ans plus tard, c’est encore la base théorique de mon travail (avec la «bible» qui en est issue, Theory-U).

51wJDhZQXdL._SL500_PIsitb-sticker-arrow-big,TopRight,35,-73_OU15_SS75_The World Cafe: Shaping Our Futures Through Conversations That Matter (Juanita Brown, David Isaacs)

Le World Café (café de conversation) est une méthode facile d’approche et qui s’adapte à plein de contextes. Le livre est une belle source d’inspiration au sujet du dialogue, de l’émergence et de la collaboration. Le site de la communauté du World Café est aussi intéressant. La plupart des photos de ma présentation ont été prises dans des cafés de conversation que j’animais.

41nZtRMiw1L._SL500_PIsitb-sticker-arrow-big,TopRight,35,-73_OU15_SS75_Open Space Technology: A User’s Guide (Harrison Owen)

La méthode d’animation que je préfère. Celle où on met le plus de côté le contrôle et où on permet le plus à chacun de s’exprimer. Le Forum ouvert est une méthode extrême performante et qui, en plus, fait naître de la joie, de la beauté et de la paix. C’est génial! J’ai déjà hâte à ma prochaine journée en Forum ouvert, le 30 novembre, alors que j’accompagnerai les membres du RQIS. Quelques ressource en français sur le Forum Ouvert ici.

Je pourrais passer ma soirée à vous suggérer d’autres livres mais ceux-ci vous permettront de faire les premiers pas. Sur le web, il faut aussi lire Margareth Weathley, Otto Scharmer, Peter Block, mes collègues de la communauté de l’Art of Hosting (la base méthodologique de mon travail) et enfin, mes amis et mentors Isabelle Mahy (qui a aujourd’hui si bien parlé d’une superbe journée en forum ouvert que nous avons vécue il y a 2 semaines), Chris Corrigan et George Por.

Au sujet des «bonnes questions», mon outil le plus précieux est le petit livre The Art of Powerful Questions (Juanita Brown). Une version PDF est disponible sur cette page. On peut aussi avoir une version française ici, mais ça ne vole pas haut comme traduction.

Au sujet de la «haute densité» des informations échangées lors de rencontres physiques, lire Signaux honnêtes, l’importance de la rencontre pour soutenir l’innovation.

Plus d’infos sur les licences de droit d’auteur Creative Commons ici.

Beaucoup d’autres choses à découvrir aussi sur mon blogue (vous y êtes déjà!), celui de mon associé Philippe Dancause et aussi en suivant les liens «Lectures numériques» et «Lectures papier» dans la colonne de droite de mon blogue.

En terminant, si vous allez sur le site de Grisvert, sachez qu’une nouvelle version (Grisvert 3.0) sera mise en ligne dans quelques jours. La plupart de ce qui y est écrit présentement a été rédigé il y a 1 an. C’est encore vrai, mais on a depuis beaucoup clarifié et précisé notre discours et notre offre de services. Retournez donc le voir dans une ou deux semaines pour avoir une meilleure idée.

N’hésitez pas à commenter si vous avez des questions. Et pour les gens qui veulent devenir mes amis sur Facebook, pas de chance… je n’y accepte que les gens que je connais bien et avec qui je peux partager mes états d’âme et mes photos familiales avec un certain degré de sécurité. Ce n’est pas que je ne vous aime pas, mais juste que je me garde une petite gêne!

Reportage télé sur le forum de la RMBMU

Belle surprise ce matin que de voir un reportage télé dans lequel on parle du forum de mobilisation de la Réserve mondiale de la biosphère Manicouagan-Uapishka que j’ai animé en juin dernier à Baie-Comeau (photos ici).

L’équipe de Biosphère télé a fait un bon travail et on sent bien l’esprit de l’événement dans le reportage.

On y voit plusieurs images du forum, qui a duré 2 jours, de belles interventions des participants qui parlent de dialogue, de visions et d’action, et très peu d’images de moi en train d’animer, ce qui est très bien. Je sens que j’ai bien joué mon rôle de facilitateur: «totalement présent, presque invisible»!

Le reportage sur Terre TV.

Dernier droit avant les vacances

L’été arrive à grands pas! Cette année, je ne travaille pas en juillet :-) Mais d’ici là, c’est le sprint! Je suis en train de mettre la touche finale au programme de deux événements que j’animerai la semaine prochaine.

Lundi et mardi, j’animerai une démarche de planification pour la CRÉ. Nous serons une cinquantaine à vivre un forum ouvert pendant deux jours au MNBAQ. Nous ferons le bilan des trois dernières années, nous nous projetterons dans le futur et nous reviendrons sur terre pour nous engager dans l’action. Nous avons même permis aux participants d’amener un invité surprise qui, selon eux, pourra contribuer activement et positivement au succès de la rencontre. J’ai vraiment hâte d’accompagner ce groupe dans une démarche qui en surprendra plus d’un et qui, j’en suis convaincu, permettra d’aller chercher le plein potentiel des gens présents.

Mercredi, jeudi et vendredi, je serai à Baie-Comeau pour animer le forum de mobilisation de la Réserve mondiale de la biosphère Manicouagan-Uapishka (je me suis aussi chargé du site du forum). Un programme très différent de celui du début de la semaine! Plus d’une centaine d’acteurs régionaux et d’invités internationaux seront réunis pour mieux comprendre ce qui est maintenant possible pour la région, imaginer les succès futurs et amorcer la réalisation d’actions porteuses de changement. Cette fois-ci, c’est le café de conversation qui sera au coeur des échanges pour trois journées intenses et stimulantes. C’est pour moi une première animation dans un contexte de développement durable et j’en suis excité au plus haut point! Le design de l’événement ressemblera sensiblement à ce que j’avais fait pour le forum économique en mai dernier.

Je reviens à Québec pour un mariage samedi prochain et m’envole le lendemain pour Halifax où j’irai terminer l’année en poussant encore plus loin mon exploration du leadership et de la facilitation.

Après ça, les vacances seront bien méritées!

Philippe m’a pisté ce matin sur quelques éléments de facilitation visuelle qui m’ont allumé. Je me suis pratiqué un peu et je pense que je vais me lancer la semaine prochaine pour créer des murales lors des deux événements que j’animerai! Voici un aperçu de mes expérimentations.
Plan de l'atelier pour la CRÉ
Activités du forum de la RMBMU
Cheminement du forum de la RMBMU

N’écoutez pas ceux qui savent ce qui n’est pas possible!

Dans la plupart des événements que j’anime, j’accompagne les groupes dans une phase d’émergence. C’est à cette étape que l’on rend visible ce qu’il y a de commun aux gens qui sont réunis. Par exemple, dans l’événement Affaires Vision 2025, après un café de conversation (World Café) dont la question était «et vous, que voyez-vous quand vous imaginez la région en 2025?», j’ai demandé aux gens de résumer leur vision en un mot et de l’écrire sur un feuillet post-it avant de se lever pour le repas du midi. J’ai tout de suite créé une mosaïque de mots qui était projetée quand les gens sont revenus du lunch (qu’ils ont passé en compagnie du grand bâtisseur en chef, Jean Charest!). Voici le résultat:

En un mot, que voyons-vous en 2025 pour la région de Québec?

L’après-midi a été consacré à imaginer des actions qui ont le potentiel de réaliser les visions qui ont émergé de l’avant-midi. J’ai utilisé une variante du Café de conversation qui permet un prototypage rapide. Les tables étaient identifiées par des thèmes. La question du café était «Quelle action ou quel projet en lien avec le thème de votre table peut-on amorcer rapidement et qui pourrait avoir le plus d’impact sur le futur de la région en 2025?». Les trois rondes de discussion du café de conversation se déroulaient de la manière suivante:

  • Ronde 1: Chaque table établit une liste préliminaire d’actions et de projets.
  • Ronde 2: Les participants se rendent à une table identifiée par un thème différent de celui de leur table de départ. Les hôtes de tables présentent leur liste et recueillent les commentaires des nouveaux arrivants.
  • Affaires Vision 2025 - 6 mai 2009

  • Ronde 3: Les participants retournent à leur table initiale et s’entendent sur une seule action.

Les actions sont partagées au reste de la salle en plénière et notées sur un tableau. Chaque participant a 5 pastilles colorées et peut voter pour les actions qu’il juge prioritaires:

Affaires Vision 2025 - 6 mai 2009

Tout ça a permis de déterminer dix actions prioritaires (lire l’article dans Capital-Québec – été 2009 pour la liste des actions et un bon compte-rendu de l’événement). Et c’est là que j’en viens au sujet de ce billet! Le projet d’un Skytrain est revenu à plusieurs reprises dans les discussions, tout comme celui d’une cité éducative réunissant Québec et Lévis.

Au lendemain de l’événement, nombreux étaient ceux et celles (pour la plupart absents lors de l’événement) qui s’empressaient de dire que tout ça est impossible. Je leur parlais alors de l’importance d’avoir une vision à long terme audacieuse sur laquelle on peut diriger nos visions à court terme qui sont plus réalistes et ancrées dans la réalité. Sans une vision qui tient au moins un peu de l’utopie, c’est certain que l’on ne fera rien d’extraordinaire!

Mais ce sont ces mots de Paul Hawken, prononcés il y a quelques jours aux finissants de l’Université de Portland, qui ont le plus de force pour nous encourager à persister dans la réalisation de nos visions:

Hey, Class of 2009: you are going to have to figure out what it means to be a human being on earth at a time when every living system is declining, and the rate of decline is accelerating. ….. Basically, civilization needs a new operating system; you are the programmers, and we need it within a few decades. …..

There is invisible writing on the back of the diploma you will receive, and in case you didn’t bring lemon juice to decode it, I can tell you what it says: You are Brilliant, and the Earth is Hiring. ….

Forget that this task of planet-saving is not possible in the time required. Don’t be put off by people who know what is not possible. Do what needs to be done, and check to see if it was impossible only after you are done.

Il est tellement plus facile de clamer que ce n’est pas possible que de se mettre en marche et de créer le futur! J’aime bien l’idée de vérifier si c’était impossible une fois qu’on l’a fait! Je la réutiliserai, c’est certain.

Pour plus de détails au sujet de la conférence de Paul Hawken, lire ce texte de Myriam Laberge: « You Are Brilliant and the Earth Is Hiring » – Class of 2009 Commencement Address.

Fin du silence et retour sur le forum économique

Ouf! Déjà plus d’un mois que je n’ai rien écrit ici. Je vais essayer d’être plus régulier à l’avenir, mais comme le temps me manque, je serai aussi plus bref!

On me demande régulièrement des nouvelles du forum économique Affaires Vision 2025 qui a eu lieu le 6 mai dernier. Je souhaitais décrire plus en détails le programme de l’événement et en expliquer les principaux éléments, mais il est maintenant évident que je n’en ai ni le temps, ni l’énergie!

Je ferai donc ça court: ce fut un succès! Tout a fonctionné encore mieux que je pouvais l’espérer et les promoteurs de l’événement (les 3 chambres de commerce régionales) ont été emballés par la journée. Les commentaires des participants me laissent aussi croire que l’événement a, comme j’en avais fait le souhait en ouverture de l’événement, eu comme effet de générer de l’énergie plutôt que d’en consommer.

L’utilisation des microconférences le matin et du café de conversations pour le reste de la journée a permis d’accomplir un défi de taille: créer et prioriser un plan d’action en direct, avec un groupe de près de 200 personnes. Je pense que les gens présents on put voir en quoi un bon design d’événement et des techniques d’animation puissantes peuvent contribuer au succès d’un événement. Et surtout vivre une journée lors de laquelle on passe par les trois étapes essentielles d’une démarche de collaboration: la divergence, l’émergence et la convergence.

Quelques mots sur les deux principales techniques d’animation utilisées.

Microconférences

Chaque présentateur a carte blanche, au détail près qu’il est autorisé à montrer 20 diapositives qui se succèdent automatiquement toutes les 20 secondes, lui conférant en tout 6 minutes 40 secondes d’attention de l’auditoire avant que le prochain participant ne prenne sa place. Ce système de présentations concis permet une égalité d’attention, de garder le rythme et de tenir le public en haleine. Dans le cadre de cet événement, 12 visionnaires ont présenté un microconférence.

Cafés de conversations (World Café)

Le Café de conversations est une méthode d’animation qui permet de susciter des conversations vivantes et de stimuler le partage de connaissances et d’idées. Ce processus reproduit l’ambiance d’un café dans lequel les participants discutent d’une question ou d’un sujet en petits groupes autour d’une table. À intervalles réguliers, les participants changent de table. Un hôte reste à la table et résume la conversation précédente aux nouveaux arrivés. Les conversations en cours sont alors enrichies avec les idées issues des conversations précédentes avec les autres participants. Au terme du processus, les principales idées sont résumées au cours d’une assemblée plénière qui permet de rendre visible ce qu’ont en commun les participants.

Philippe Dancause a fait un bon compte-rendu de l’événement ici: Faire autrement… à la chambre de commerce.

Clément Laberge, un des visionnaires, a lui aussi écrit quelques mots à la suite du forum: Québec Affaires Vision 2025.

Le numéro d’été 2009 du magazine de la Chambre de commerce de Québec, Capital-Québec, consacre un bel article à l’événement. Une version PDF peut être téléchargée ici: Capital-Québec.

En terminant, voici quelques photos.

Affaires vision 2025

L’hiver dernier, la direction de la Chambre de commerce de Québec m’a demandé de lui donner un coup de main pour le design et l’animation du forum économique annuel. C’est ainsi qu’est né Affaires vision 2025, un événement qui aura lieu le 6 mai prochain, à l’hôtel Plaza Québec. Nous avons invité les deux autres chambres de commerce régionales (Jeune chambre et Chambre de Lévis) à collaborer avec nous pour l’organisation de l’événement et elles ont accepté. Ce n’est donc pas seulement le forum économique de la CCQ mais bien un événement parrainé par les trois chambres régionales.

worldcafe2L’événement devrait être très intéressant. Nous invitons les gens à faire émerger une vision commune de ce que pourrait être la région en 2025 et à imaginer quelles sont les actions qui pourraient contribuer à créer ce futur souhaité. Des visionnaires viendront présenter «leur» vision en avant-midi afin de piquer la curiosité et stimuler l’imagination.

La formule sera radicalement différente de ce que l’on voit habituellement dans ce type de forum. Les visionnaires donneront des microconférences (20 diapos, 20 secondes par diapo pour 6m40s de présentation… pas le temps d’endormir l’assistance ou de trop s’extasier sur sa propre vision!). La journée se déroulera en mode «café de conversations» et on fera du prototypage rapide en après-midi afin de bâtir une ébauche de plan d’action et susciter l’engagement des participants. Évidemment, il y aura des papillons repositionnables, des nappes de papier et des marqueurs!

C’est dans deux semaines alors je vous invite à vous inscrire dès aujourd’hui (le coût est de 112,88$… le tarif habituel pour les forums économiques). Nous attendons environ 200 personnes et pour ceux et celles qui souhaitent vivre un événement différent et participer à créer le futur de la région, c’est une occasion à ne pas manquer. De plus, la journée favorisera les rencontres et les conversations. Le formulaire d’inscription est ici.

Raymond Bachand, ministre des Finances et ministre du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation s’addressera aux participants le midi.

Les visionnaires suivants présenteront une microconférence en matinée (deux ou trois autres autres s’ajouteront d’ici le 6 mai):

  • Yvon Boudreau, secrétaire du groupe de travail de la Ville de Québec sur la mobilité durable
  • Jacques Castonguay, consultant
  • Steve Couture, président, Frima Studio
  • Clément Laberge, vice-président au développement numérique chez DeMarque
  • Louis Massicote, président, Sortir FM 903
  • Kevin McMahon, directeur général, Takt-Etik Service-conseil en développement durable
  • Annie Rémillard, directrice, Services Forces AVENIR
  • Carl Viel, président directeur général, PÔLE Québec-Chaudière-Appalaches
  • Frédéric Dubois, metteur en scène, directeur artistique de Théâtre des Fonds de tiroir

Je vous relance l’invitation: inscrivez-vous! Tous les participants auront la chance de contribuer activement au succès de la journée. Vous avez une vision? Vous souhaitez entendre de nouvelles idées? Vous voulez vivre un événement rafraichissant et amusant? Vous devez être là le 6 mai!

Le formulaire d’inscription est ici!